Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

AFRIQUE/PRÉSIDENTIELLE EN RD CONGO : Emmanuel RAMAZANI SHADARY la balèvre de Joseph KABILA ?

L’élection présidentielle congolaise a connu jusqu’ici, plusieurs antipuces qui ont engendré les multiples reports qu’a connus cette phase électorale.
L’élection de ce dimanche est surtout marquée par un fort taux de candidature. Les plus de 40 millions d’électeurs inscrits sur les listes électorales seront appelés à choisir parmi les 21 candidats en lice, le successeur de Joseph KABILA au pouvoir depuis l’an 2000.
Voyant son régime dictatorial très désavoué, voire controversé par le peuple, Joseph KABILA a décidé de se retirer du pouvoir pour faire place à Emmanuel RAMAZANI SHADARY, sa marionnette politique, afin de lui permettre de continuer à contrôler la politique congolaise. Ce plan exclusivement « Kabilaen » est donc la face croustillante de ce scrutin.
Bien que nanti d’une expérience politique certaine, l’opposition congolaise voit en cette décision du président sortant, et en la candidature de RAMAZANI un complot digne des légendes mythologiques. 
Né le 29 novembre 1960, Emmanuel RAMAZANI SHADARY est un homme dont la carrière politique présente des atouts considérables. Député national, ancien vice-gouverneur, ancien gouverneur de la province de Maniema, président du groupe parlementaire PPRD et coordonnateur de la majorité présidentielle (MP) à l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo. Il est à ce jour, candidat de la majorité pour l’élection présidentielle de dimanche.
On voit là, une confusion qui aboutit à l’interpénétration du domaine public et du domaine privé. Une sorte d’hybridation d’institutions politiques. Et c’est le citoyen qui en paie le prix.

Par François Gael MBALA

Comments

comments



Agence Presse en Ligne