Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Caribe wave 2019 : la direction de protection civile organisera une journée de simulation sur le tsunami

Depuis 2009, le Groupe intergouvernemental de coordination du système d’alerte au tsunami et aux risques côtiers dans la mer des Caraïbes et les régions adjacentes (GIC/CARIBE-EWS) organise chaque année le Caribe wave en partenariat avec l’UNESCO. L’exercice de cette année aura lieu le 14 mars 2019 dans plusieurs pays de la Caraïbe dont Haïti.

Comme les 48 pays et territoires membres de GIC/CARIBE-EWS, la direction de protection civile en Haïti va organiser durant toute la journée du jeudi 14 mars 2019, une séance de simulation sur le tsunami dans le cadre de Caribe wave. Le message initial sera émis par le Centre d’Alerte aux Tsunamis du Pacifique (PTWC) sur l’ensemble des canaux de diffusion habituels pour tester les systèmes de communication et commencer l’exercice. Cet exercice vise à renforcer la capacité du système de gestion du risque et désastre afin de donner de meilleures réponses en cas d’un éventuel tsunami et aussi d’essayer tous les canaux de communication du système.

Dans le cadre de Caribe Wave 2019, deux scenarios différents seront simulés. Le premier scenario simule un tsunami provoqué par l’effondrement du flanc d’un volcan qui survient après la détection d’un séisme de magnitude 6.0 dû à l’activité volcanique. Le deuxième scenario est un tsunami provoqué par un séisme de magnitude 8.5 situé le long de la ceinture de déformation du nord du Panama. Ainsi, chacun des 48 pays et territoires membres choisira celui qui correspond le mieux à ses objectifs.

Le but de l’exercice d’alerte Caribe Wave est d’améliorer l’efficacité du système d’alerte aux tsunamis le long des côtes des Caraïbes et des régions adjacentes. Cet exercice donne l’occasion aux organismes de gestion des urgences de tester leurs lignes de communication opérationnelles, d’examiner leurs procédures d’intervention en cas de tsunami et de sensibiliser à la préparation aux tsunamis. Organiser des exercices réguliers des plans de secours est essentiel afin d’être prêt à intervenir en cas d’urgence. Cela est particulièrement vrai pour les Caraïbes et les régions adjacentes, où les tsunamis sont peu fréquents mais peuvent avoir un impact très important. Cet exercice sera coordonné par l’Administration Nationale Américaine des Océans et de l’Atmosphère (NOAA) et les parties prenantes régionales responsables de la gestion des situations d’urgence dans les Caraïbes.

Israël Jeune

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne