Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Éditorial: Y a-t-il lieu de prendre dirigeants et acteurs Politiques au sérieux ?

Plus scandaleux que jamais, plus indignant encore de voir comment le pays n’est pas dirigé et le degré d’irresponsabilités des dirigeants haïtiens. Des spéculations a n’en plus finir se font entendre sur les ondes de bons nombres de médias, pour le leader de l’opposition Moise Jean Charles il était l’objet d’une conspiration pour voler les fonds de Petro Caribe entreposer dans la BRH, peu semblable aux celles de Me Reynold Georges un proche féroce du pouvoir en place. Pour l’ex Sénateur Desras Simon Dieuseul ce fut pour une mission d’exécution de personnalités publiques dans le Pays incluant les manifestants. Pour la primature, ce fut une mission pour éliminer le Premier Ministre Me Jean Henry Céant se basant certainement sur les divergences qui existent entre les deux têtes de l’exécutif. Au résumé ce fut qu’une vaste plaisanterie, des véritables scènes de théâtres.

En effet , les conseillers Jude Charles Faustin pour la présidence et le porte-parole du Premier ministre, Pascal Adrien, informent respectivement à la presse que le président Jovenel Moïse ainsi que le Premier ministre Jean-Henry Céant n’étaient pas au courant du départ vers les Etats-Unis des sept (7) des huit (8) étrangers qui ont laissé le pays, au cours de la soirée du Mercredi 20 février, à bord d’un avion commercial aux vues et aux sues de tout le monde a l’Aéroport International Toussaint Louverture sans une aucune discrétion en dépit de toutes les armes qui se trouvaient aux abords de leurs véhicules. Ils avaient l’air plus sereins il manquait tout simplement le tapis rouge.

Il n’est pas à sortir delà que le peuple haïtien est livré à lui seul, parce que la façon dont ce dossier est mené prouve que les hommes d’états de ce pays n’ont aucun respect pour le peuple haïtien. De manière formelle et officielle aucun compte rendu ne lui ait donné dans toutes ces histoires. Cependant, la dernière personne qui est de nationalité haïtienne se trouve toujours entre les mains des autorités en particulier celles du DCPJ. D’un autre côté le Commissaire du Gouvernent Me Paul Eronce Villard a su jouer un rôle dans cette affaire et que peut-on espérer pour de celui-ci encore que ce soit pour le sort de l’haïtien ? Pour les noms des citoyens et citoyennes cités dans le cadre de ce dossier tels que : L’ex -Directrice du SMCRS, Magalie Habitant et M. Fritz Pierre Louis pour au moins donner les explications sur leurs implications directes. Il est aussi de la volonté du CSPN, du MJSP, la PNH-DCPJ et du Parquet de juger si nécessaire de donner lieu a une vérité au peuple haïtien.

L’Enquête se poursuit s’il y a lieu!

La Brève

Comments

comments



Agence Presse en Ligne