Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: nouvel@labreve.info

Haïti: Second report de la séance de mise en accusation

La séance consacrée à l’analyse de la demande de mise en accusation du chef de l’état haïtien, Jovenel Moïse, a été reportée cet après-midi en raison de problèmes sécuritaires. Le président de la chambre des députés, Gary Bodeau, a annoncé la mise en continuation de la séance arguant de l’absence de sérénité dans la salle.

Un climat de tension a régné dans les parages et devant le Palais Législatif pendant toute la journée. Plusieurs dizaines de manifestants de l’opposition ont affronté les forces de l’ordre déployés devant l’immeuble.

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène en maintes occasions pour repousser les manifestants qui lancé des jets de pierres sur l’édifice. Plusieurs pare-brises de véhicules ont été cassées par les manifestants qui lançaient des slogans hostiles au chef de l’état et aux parlementaires de la majorité.

Le président de la chambre des députés a justifié sa décision par la nécessité de s’assurer de la protection des législateurs et des employés du Parlement.

Outre les manifestants, un climat de tension perdure dans la zone en raison des affrontements entre gangs armés.

M. Bodeau avait consulté les présidents des trois blocs politiques avant d’annoncer la suspension de la séance. Un fragile quorum de 60 députés étaient présents lors de cette séance. Le président de la chambre des députés prévoit une rencontre avec la conférence des présidents en vue de fixer une nouvelle date pour la séance.

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne