Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Le core group condamne les actes de violences survenus au parlement

Quelques heures après l’incident survenu au parlement le jeudi 30 mai par les quatres(4) sénateurs du bloc minoritaire en vue d’empêcher la tenue de la séance de ratification de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Jean-Michel Lapin, le core group, dans une note rendue publique dit déplorer «les actes de dégradation commis contre le senat».

Le core group qui est une organisation internationale composée des membres de différents États internationaux notamment la représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unis, des ambassadeurs du Brésil, d’Allemagne, du Canada, d’Espagne entre autres, exprime « sa profonde inquiétude devant la grave crise politique, économique, sociale et sécuritaire qui secoue Haiti» suite aux actes violents perpétrés au parlement par les Quatres (4) sénateurs.

En effet le core groupe préconise «la tenue d’un large débat national» entre «les secteurs politique, les secteurs privés ainsi que la société civile» afin de trouver une résolution face aux crises multidimensionnelles rongeant le pays.

Un débat devant « permettre d’engager un agenda de réforme afin d’assurer la tenue des élections parlementaires et le bon fonctionnement des institutions » a avancé le core groupe dans sa note. «Ces avancées sont nécessaires pour apporter des réponses concrètes et efficaces aux difficultés quotidienne de la population ».

Rappelons, après trois tentatives, le sénat ne parvient toujours pas a réalisé la séance de la ratification de l’énoncé de politique générale du premier ministre Jean-Michel Lapin en raison du mouvement des quatres (4) senateurs du bloc minoritaire exigeant le retrait du cabinet ministériel des ministres faisant partie du gouvernement Moïse-Céant notamment le ministre démissionaire Jean Roudy Aly.

Kerline Jean-Paul

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne