Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Santé: ALOPECIE-PERTE DES CHEVEUX

Les 3 causes les plus fréquentes d’alopécie sont :

1.​ L’alopécie androgénique chez l’homme : la calvitie
2.​ L’effluvium télogène
3.​ La pelade

Les autres causes d’alopécie sont :

Défaut de production du follicule pileux:
▪ Les carences martiales correspondant à des carences en fer, la malnutrition.
▪ Les causes endocriniennes : la dysthyroidie, l’alopécie androgénique.
▪ Les causes toxiques : les chimiothérapies, la prise d’oestroprogestatif…

Destruction du follicule pileux:
▪ Les causes liées aux maladies auto-immunes : le lupus érythémateux, la sclérodermie.
▪ Les causes infectieuses : la folliculite, l’infection VIH, la syphilis et les teignes qui sont des mycoses infectant les cheveux responsables de plaques au niveau du cuir chevelu.
▪ Les causes physiques : après un traumatisme, une brûlure.

Anomalie de la tige pituitaire:
▪ Les causes génétiques : l’aplasie cutanée congénitale qui est une anomalie génétique rare de la peau.
▪ Les causes acquises : la trichotillomanie qui est un tic d’arrachage des cheveux. Elle est fréquente chez l’enfant. Les cheveux sont cassés, de taille irrégulière, retrouvés sur l’oreiller le matin.

L’alopécie androgénique chez l’homme : La calvitie

Elle est la cause la plus fréquente d’alopécie. C’est une cause très fréquemment héréditaire. La perte de cheveux suit une topographie précise. C’est une alopécie bien délimitée qui touche en premier lieu les zones au niveau du front et des tempes. La perte de cheveux s’étend ensuite au vertex correspondant au haut du crâne jusqu’à un aspect de tonsure quand il ne reste plus que des cheveux sur les côtés et l’arrière de la tête. Le cuir chevelu est normal.

L’alopécie androgénique existe également chez les femmes. Elle est cependant beaucoup plus rare. Son évolution est beaucoup plus lente. La perte de cheveux ne concerne ni le front ni les tempes.

Une forme sévère ou précoce d’alopécie chez la femme doit faire rechercher une hyperandrogénie correspondant à une sécrétion trop importante de testostérone chez la femme.

L’effluvium télogène

Il s’agit d’une chute aigue et importante de cheveux. Elle est souvent en relation à un contexte psychologique particulier :

▪ Une période de stress
▪ La période du post partum correspondant à la période après l’accouchement
▪ En post opératoire…

La perte de cheveux touche toute la superficie du crâne, il n’existe pas de plaques d’alopécie.

Le cuir chevelu est normal. L’évolution est la plus souvent favorable. Les cheveux repoussent dans un second temps. Une prise en charge psychologique est recommandée.

La pelade

Elle correspond à une alopécie localisée à un endroit précis du cuir chevelu. Elle peut s’étendre et atteindre l’ensemble des follicules pileux. Les cheveux périphériques sont très courts en point d’exclamation. Elle est souvent associée aux maladies auto immunes et le stress est un facteur déclenchant. La repousse de la plaque se fait en quelques mois mais les récidives sont fréquentes. La prise en charge psychologique est nécessaire.

La Santé au Rythme

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne