Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Santé: CHLAMIDIOSE, Découvreur de l’espèce: Neisser en 1879

Infections uro-génitales à chlamydiae
L’incubation (période silencieuse, correspondant au développement dans l’organisme de germes, à l’origine d’une maladie) est de 8 à 15 jours.
Les symptômes:
✓ Se manifestent (chez la femme) par des leucorrhées (écoulement) et des brûlures à la miction (quand on fait pipi).
✓ Se manifestent (chez l’homme) par un écoulement peu abondant à renforcement matinal, clair, visqueux, indolore, s’accompagnant de démangeaisons, de sensation de corps étranger dans l’urètre ainsi que de douleurs testiculaires diffuses et de pesanteurs périnéales (ensemble de muscle situé entre l’anus et les parties génitales qui soutient la vessie ainsi que tous les organes du petit bassin). Parfois, les symptômes se résument à l’existence d’une goutte matinale au méat accompagnée de signes mineurs. Les formes asymptomatiques (sans aucuns signes, n’est pas encore malade) jouent un rôle majeur dans la propagation de la maladie.
✓ Les complications se manifestent en général après une urétrite (inflammation du canal ou se passe l’urine) mal ou non soignée: prostatitis (inflammation de la prostate), épididymites, stérilité masculine, balanites (inflammation douloureuse du gland du pénis), conjonctivites, rectites (inflammation du rectum)…

Il faut rechercher d’autres maladies sexuellement transmissibles associées et traiter tous les partenaires sexuels.

GONORRHEE

Découverte de l’infection et de sa cause
Les premiers dossiers de la maladie sont trouvés à partir de 1611 quand le parlement Anglais a décrété une loi pour s’assurer que la propagation de l’infection est diminuée et limitée. A cette époque, la cause de l’infection était inconnue.

Une loi similaire a été mise en place en 1256 en France pendant le règne de Louis IX. En 1879, Neisser a découvert que le gonocoque ou la Neisseria gonorrhoeae comme étant l’agent causal de la gonorrhée. Quand le débit et les cultures des gonocoques ont été introduits dans l’urètre des hommes en bonne santé, elle a entraîné la maladie
La gonorrhée, communément appelée «chaude-pisse», urétrite ou blennorragie, est une infection transmissible sexuellement (ITS).

La gonorrhée est plus souvent détectée chez les hommes que chez les femmes, peut-être parce que chez les hommes, elle entraine des signes évident alors que chez plus de la moitié des femmes, cette infection n’entraine aucun signe visible.
Chez les hommes, elle apparaît généralement entre 2 et 14 jours après l’infection, mais elle survient parfois plusieurs mois plus tard:
✓ Du pus jaune ou verdâtre s’écoule du pénis
✓ A fréquemment besoin d’uriner
✓ Sensation de brûlure parfois intense
✓ Il arrive que l’orifice du pénis soit rouge et enflé.

Les femmes n’éprouvent généralement aucun symptôme, sauf s’il y a des complications.
Certaines éprouvent des douleurs en urinant. Quelques-unes constatent des écoulements vaginaux importants qui proviennent en fait du col de l’utérus. Les écoulements sont généralement jaunes ou verts, mais ils peuvent aussi contenir du sang. Leur odeur est souvent désagréable. Chez les femmes, lorsque des symptômes apparaissent, ils surviennent généralement entre 7 et 21 jours après l’infection.

Si elle n’est pas traitée, la gonorrhée peut progresser dans l’urètre (canal qui relie la vessie et l’orifice où sort l’urine) et le col de l’utérus et atteindre d’autres organes pelviens. Il en résulte alors une salpingite (inflammation d’une ou des deux trompes de l’utérus), ce qui peut entraîner l’infertilité (ne peut avoir d’enfant). La principale complication, chez les hommes, est l’épididymite (une inflammation de la partie des testicules où les spermatozoïdes sont conservés), qui peut causer une infertilité si on ne la traite pas.
D’autres complications relatives à la gonorrhée peuvent apparaître: des douleurs articulaires (arthrite) et hépatiques (périhépatite), ainsi qu’une infection potentiellement grave des valves cardiaques (endocardite).

La gonorrhée de la gorge est généralement asymptomatique, mais il arrive qu’elle provoque un mal de gorge qui rend la déglutition difficile. La gonorrhée des yeux est grave et peut entraîner la cécité (perte de la vision totale), si elle n’est pas traitée.
Chez certaines personnes souffrant de gonorrhée, les symptômes se manifestent au rectum, par des démangeaisons et des écoulements, ou encore par des douleurs à la défécation.

La Santé au Rythme

 
 

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne