Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Santé: Hygiène Intime et Toilette Intime?

La flore vaginale est remplie de bactéries qui la protègent de différentes attaques microbiennes. C’est une région qui se nettoie d’elle-même mais a besoin de quelques gestes pour entretenir son acidité naturelle. Certains facteurs, comme le stress, les perturbations hormonales (grossesse, adolescence, ménopause) ou la prise de médicaments peuvent la bouleverser. C’est le moment où il faut être très vigilant sur son hygiène intime.
Se laver est indispensable pour l’hygiène intime mais il faut éviter l’excès de propreté. En effet, les toilettes intimes à répétition peuvent décaper la flore vaginale et en ôter la protection naturelle. On ne frotte jamais l’intérieur du vagin, on se contente d’une toilette superficielle. On évite les savons agressifs ou parfumés qui peuvent modifier l’équilibre de la flore vaginale. Les gants de toilette, à moins d’être parfaitement entretenus, doivent être abandonnés.
Conseils
* Se laver la zone intime deux fois par jour maximum ;
* Ne jamais laver l’intérieur du vagin
* L’usage de produits antiseptiques et antibactériens n’est d’aucun intérêt et peut même favoriser les infections
* Après la toilette, veillez à bien sécher cette zone pour minimiser l’humidité
* Dans les toilettes publiques, évitez de toucher l’abattant de la cuvette
* Se laver les mains avant et après chaque passage aux toilettes
* Après la miction ou les selles, prenez soin de toujours vous essuyer d’avant en arrière, de la zone uro-génitale vers la zone anale
* Quel que soit le type d’épilation (rasage, cire, crème), veillez à bien nettoyer la zone au préalable avec un produit adapté à l’hygiène intime
* Après l’épilation, prenez soin de désinfecter avec un produit antiseptique adéquat avant de mettre un sous vêtement propre
* Les piercings et tatouages sont évidemment déconseillés dans cette région.

Les produits d’hygiène intime
Des produits adaptés à l’hygiène intime sont aujourd’hui commercialisés en grande surface et en pharmacie. Vérifiez qu’ils respectent votre environnement intime, ils doivent être à un pH physiologique proche de 5. Les lingettes intimes, bien que pratiques, ne doivent pas être systématiques. Ne cherchez pas à masquer les odeurs avec des déodorants, ceux-ci fragilisent les muqueuses et peuvent provoquer des sensations de brûlures.
Hygiène intime : les conseils vestimentaires

L’équilibre de vos régions intimes est fragile. Certaines attitudes vestimentaires permettent de prévenir les déséquilibres de votre flore vaginale pour éviter les infections et les irritations.
* Attention aux frottements et à la macération!
Frottements, humidité et macération sont les pires ennemis de votre intimité. Ils créent un environnement favorable aux développement des bactéries et champignons responsables des infections vaginales. Le port de vêtements serrés est donc à éviter. Veillez également à privilégier les tissus naturels comme le coton et la soie. En effet, les sous-vêtements en matières synthétiques, telles que le nylon et le lycra, favorisent la macération et donc la prolifération de germes.

Des sous-vêtements propres et sains
Pour que vos sous-vêtements ne deviennent pas des nids à microbes, ne les laissez pas traîner sur le sol. Prenez soin de les laver séparément et de préférence à haute température (60 °C). Cela permettra d’éradiquer les champignons et les bactéries résistants. Enfin, n’empruntez jamais de sous-vêtements ou de serviette de toilette à quelqu’un d’autre.
L’hygiène intime pendant les règles
Pendant les règles, n’oubliez pas de changer serviettes et tampons régulièrement toutes les quatre heures. Changez également les protège-slips dès qu’ils sont humides, sinon cela favorise le développement de bactéries. Les rapports sexuels sont plutôt déconseillés au cours de cette période, car le milieu est plus sensible aux infections.
Toilette intime et sexualité
Lors des rapports sexuels, vous et votre partenaire devez avoir les mains propres afin de ne pas vous transmettre des microbes. Après les rapports sexuels, il est recommandé de se laver à l’eau. Enfin, il est conseillé d’uriner après les rapports afin d’éviter que des germes ne remontent vers l’urètre.

Comments

comments



Agence Presse en Ligne