Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Santé: Hypertension Artérielle et ses complications

Complications cardiaques
En cas d’hypertension, le cœur est expose à une augmentation de son régime de travail, ceci entraîne une hypertrophie (augmentation de volume) ventriculaire gauche (le cœur a 4 compartiments : oreillette droite et gauche ; ventricule droit et gauche), pouvant être détectée par l’électrocardiographie (ECG) ou l’échographie cardiaque. Cette hypertrophie peut régresser sous un traitement antihypertenseur.
Non traite, le cœur se dilate et le myocarde (muscle cardiaque) ne peut plus se contracter, faisant apparaître alors les signes d’insuffisance cardiaque (fatigue constante, essoufflement pour peu d’effort, respiration courte et sifflante, palpitations, des douleurs au niveau de la poitrine etc.).

Vous pouvez avoir une atteinte de vaisseaux du cœur et, il y aura un besoin accru d’oxygène. Ceci peut entrainer une insuffisance coronaire.
L’HTA facilite la formation de plaque d’athérosclérose, qui lorsqu’elle est rompue forme un thrombus (caillot) qui peut venir se loger au niveau d’un coronaire. Le coronaire va alors être bouché et la zone cardiaque normalement irriguée par celui-ci va petit à petit nécroser : c’est l’infarctus du myocarde. Le caillot peut se loger également dans le cerveau (voir ci-dessous)

Complications neurologiques
L’un des endroits à être affecte par l’hypertension, est la rétine. La rétine est la membrane interne de l’œil qui reçoit les rayons lumineux (donc les images) et les transferts au nerf optique. En faisant un fond d’œil, le médecin pourra observer des modifications liées a une atteinte des vaisseaux et, cette atteinte peut entrainer des problèmes lies a la vision.
L’hypertension peut etre la cause d’une atteinte au niveau du cerveau, pouvant se manifester :
▪ d’un accident vasculaire cérébral (ACV ou stroke) hémorragique (par éclatement d’un vaisseau), ou ischémique (par obstruction d’un vaisseau). Selon l’OMS un hypertendu a 2-3 fois plus de chances d’avoir un AVC ;
▪ d’une encéphalopathie hypertensive (hypertension sévère, troubles de conscience, rétinopathie avec œdème papillaire, crises convulsives), en cas d’HTA à chiffres très élevés ;
▪ d’une démence artériopathique, par atteinte diffuse des artères cérébrales par de l’athérome (Lésion de la surface interne des artères provoquée par un dépôt de cholestérol).

Complications rénales
Au niveau des reins, l’hypertension artérielle est responsable de la destruction des néphrons (responsable de la purification et filtration du sang) et favorise la survenue d’une insuffisance rénale. L’altération de la fonction rénale est souvent très précoce et modérée, mais est susceptible de s’aggraver progressivement.

Autres complications
▪ Pre-eclampsie/eclampsie, c’est-à-dire chez la femme enceinte.
▪ Anévrismes (point faible de la paroi d’un vaisseau sanguin, formant une saillie similaire à un ballon) ;
▪ Dissection aortique (déchirement de la paroi de l’aorte sous pression sanguine) ;
▪ Artériopathie des membres inférieurs (obstruction partielle ou totale des artères des membres inférieurs);
▪ Hypertension artérielle maligne : devenue rare aujourd’hui du fait des possibilités de traitement, l’HTA maligne se caractérise par une tension artérielle très élevée avec troubles rénaux, neurologiques (encéphalopathie hypertensive, altérations importantes du fond d’œil) et cardiaques (insuffisance ventriculaire gauche avec œdème aigu du poumon).

La Santé au Rythme

Comments

comments



Agence Presse en Ligne