Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: nouvel@labreve.info

Santé: Les Cubes, un danger de santé à retardement

Les bouillons incontournables dans la plupart des plats de nos jours par leurs goûts différents et selon les plats que vous préparez. Ces produits industriels se sont imposés dans nos assiettes, contribuant ainsi à la disparition de tout un savoir-faire culinaire. Pourtant, ces bouillons industriels, contiennent des ingrédients qui pour certains peuvent être nocifs pour notre santé quand ils sont consommés en quantités excessives.

Du Sel
Le sel est le premier ingrédient contenu dans le cube. Selon l’OMS, il faut une consommation journalière de 5 grammes de sel en total et un cube peut contenir à lui seul entre 1 à 5 grammes de sel, selon les compagnies. Donc, dans un seul repas, avec les cubes, vous pouvez dépasser largement votre consommation journalière en sel.

De plus, il faut savoir, que la consommation excessive de sel peut augmenter les risques d’hypertension artérielle, de maladies cardio-vasculaires et de cancer de l’estomac, et favorise l’ostéoporose (diminution de la minéralisation osseuse).

Des Sucres Cachées
Le second ingrédient est une poudre blanche légèrement sucrée : la maltodextrine, produit chimique fabriqué à partir d’amidon.

Cette maltodextrine est utilisée pour donner du volume, améliorer la texture ou augmenter la durée de conservation des produits transformés. L’IG (Indice Glycémique) de cette substance varie entre 95 à plus de 130, plus élevé que celui du sucre de table (IG 68).

Le Glutamate

Son rôle est de renforcer artificiellement le goût des aliments. Il agit par stimulation sur les papilles gustatives et le cerveau ; le gultamate crée l’addiction.

Selon plusieurs études scientifiques, le glutamate jouerait un rôle dans le développement de maladies neurodégénératives (telles que la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, ou la maladie de Parkinson), les dérèglements endocriniens.

Il engendrerait aussi des problèmes d’obésité et de diabète de type II, et aurait enfin d’autres effets néfastes tels que la dégénérescence de la rétine, l’asthme, ou la migraine.

La Santé au Rythme

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne