Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Santé: Les Infections Vaginales, les signes et symptômes qui devraient attirer votre attention!

1. La candidose vaginale
Candica est la levure responsable de la candidose vaginale et cet agent infectieux n’est pas une bactérie.
Comment reconnaitre une candidose :
• Perte vaginale épaisse et blanche «aspect de lait caillé», odeur rance
• Rougeurs et gonflements du vagin et de la vulve
• Dyspareunie: douleur qui survient chez la femme lors des rapports sexuels avec pénétration.
• Brûlures vaginales.
• Prurit: démangeaisons externes et internes au niveau du vagin
Si cette patiente a une candidose récurrente malgré que le traitement a été bien conduit et suivie il faut investiguer les pathologies pouvant causer une diminution de l’immunité ou le diabète
2. La vaginose bactérienne
Type le plus courant d’infection vaginale qui résulte d’un déséquilibre de la flore bactérienne naturelle du vagin. Le rôle des bactéries retrouvées au niveau du vagin qui sont les lactobacilles est de maintenir un niveau d’acidité dans le vagin et d’empêcher la prolifération d’organismes nuisibles. Ainsi dans la vaginose bactérienne il y a une prolifération de bactéries nuisibles dans le vagin et une diminution des lactobacilles
Caractéristiques de la vaginose bactérienne :
• Prurit vaginal
• Perte vaginales excessives laiteuses, blanches ou grisâtres
• Odeur de poisson pourri de ces pertes
On observe cette pathologie chez les femmes qui ont plusieurs partenaires sexuels ou encore l’utilisation de douches vaginales qui diminuent le pH vaginal
3. La trichomonase
La trichomonase fait partie des infections sexuellement transmissibles (IST) et l’agent infectieux est un parasite
Signes caractéristiques :
• Prurit constant
• Brulure mictionnelle
• Irritation vulvaire
• Perte vaginales de couleur jaune ou verdâtre, malodorante et excessive
Pour que le traitement fonctionne, il faut soigner en même temps le ou les conjoints.
4. La vaginite atrophique
Ce type de vaginite est dû à une baisse du taux d’œstrogène après le retrait chirurgical des ovaires ou après la ménopause. Les symptômes se traduisent par un amincissement et dessèchement de la muqueuse vaginale. L’utilisation de lubrifiants ou d’hydratants vaginaux peut répondre aux problèmes de sécheresse vaginale.
Que peut-on faire pour prévenir les infections vaginales?
• Evitez l’emploi de douches vaginales ou agents irritants (savon fort, déodorants ou gels vaginaux)
• Apres la défécation, il faut s’essuyer de l’avant vers l’arrière en direction du rectum et non le contraire pour éviter de propager les bactéries du rectum vers le vagin
• Limiter le port de jeans trop serres ou des vêtements pouvant retenir l’humidité
• Limiter le port des strings ou tong favorisant la propagation des bactéries
• Penser à consulter votre gynécologue devant des signes d’infections vaginales et le plus rapidement que possible

La Santé au Rythme

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne