Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: [email protected]

Santé: L’Hypercholestérolémie

L’hypercholestérolémie est un trouble du métabolisme lipidique, qui correspond à une augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Ce trouble est plus précisément dû à une élévation du taux de cholestérol-LDL, qui se retrouve en grande quantité dans le sang. Le foie ne peut alors plus éliminer tout le cholestérol–LDL qui s’accumule et se dépose sur les parois vasculaires ce qui augmente le risque d’athérosclérose et par conséquent celui des maladies cardiovasculaires.

L’hypercholestérolémie est souvent accompagnée d’une élévation du taux de triglycérides dans le sang. Les triglycérides sont des lipides qui constituent la majeure partie du tissu adipeux du corps humain, et qui représentent la plus grande réserve d’énergie de l’organisme. Ils sont apportés par une alimentation peu équilibrée et une consommation excessive d’alcool. Un taux élevé de triglycérides dans le sang favorise la survenue de maladies cardiovasculaires et contribue au développement de l’athérosclérose.

Causes de l’hypercholestérolémie
Les causes de l’hypercholestérolémie sont congénitales ou acquises. Dans 80% des cas, l’hypercholestérolémie est liée à des facteurs génétiques.
▪ Hypercholestérolémie familiale
Ce type d’hypercholestérolémie peut apparaitre dès l’enfance, et entraine l’apparition de xanthomes, ce sont des petites boules de cholestérol de couleur jaune qui se déposent sur les tendons et sur la peau.
▪ Troubles médicaux
Certaines pathologies peuvent entrainer une augmentation du taux de cholestérol dans le sang, comme l’hypothyroïdie, le diabète ou l’insuffisance rénale.
▪ Environnement, âge et mode de vie
Le mode de vie de chacun joue évidemment sur la santé et peut entrainer une augmentation du taux de cholestérol, il s’agit d’un facteur de risque qui est souvent associé à un facteur génétique. En effet, une alimentation riche en graisses et en sucres ainsi qu’une absence d’activité physique entrainent une surcharge pondérale et ainsi une augmentation du cholestérol-LDL. Les hommes de plus de 45 ans et les femmes ménopausées de plus de 55 ans ont un risque plus élevé d’hypercholestérolémie.

La Santé au Rythme

 
 
 

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne