Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: nouvel@labreve.info

Santé: Ce que l’informatique à apporter à la médecine

Les maladies évoluent au fil du temps et, une médecine statique n’allait point favoriser un meilleur traitement de nos patients ; en résumé sauver plus de vie. L’informatique a permis d’anticiper, de réduire le temps des procédures de prise en charge et faciliter les traitements qui auparavant étaient très lourd.

Les utilisations les plus perceptibles sont les suivantes :
1. L’aide au diagnostic.
L’outil informatique peut aider le médecin à confirmer un diagnostic difficile, lui servir de guide dans sa démarche d’utilisation des examens complémentaires pour une meilleure stratégie de diagnostic tel que l’imagerie médicale (Scanners, Echographie, IRM qui contiennent une multitude de systèmes informatiques embarqués)
2. L’optimisation économique et médicale des actes et des prescriptions
▪ Proposition de génériques ou d’équivalents thérapeutiques
▪ Optimisation de la prescription en fonction du nombre d’unités par conditionnement
▪ Calcul du coût de l’ordonnance.
3. Le Dossier médical des patients (version électronique).
La version électronique des dossiers médicaux permet d’avoir l’historique complet du patient et comment adapter le traitement même en cas de changement de médecins ou changement de structure de prise en charge. Il ne faut pas oublier que la plupart du temps, les gens n’ont pas une culture de maintenir leur record et à chaque consultation pourrait entrainer une approche différente et des modifications non nécessaires. Cette fonctionnalité permet de partager des données pour la prise en charge d’un même patient, soit par transfert, soit par acquisition à distance, par support informatique autre que le courrier électronique (e-mail) et les consultations spécialisées à distance.
4. Meilleure gestion de la pharmacie
L’informatique permet d’avoir une bonne idée sur la consommation des médicaments et permettre une analyse comparative des intrants consommés et les protocoles médicaux en vigueur dans l’institution.
5. Échange de données de nature collective
Transmission de données non nominatives et éventuellement consolidées pour une utilisation collective :
▪ Surveillance, alerte ;
▪ Enquêtes épidémiologiques ;
6. Analyse comparative de l’activité
▪ Production de statistiques d’activité.
▪ Production de tableaux de bord d’activité individuelle ;
▪ Comparaisons locales, régionales, nationales.

L’informatique permet de centraliser les données recueillies et identifier les problèmes pouvant affecter la prise en charge. Il y a plein d’autres utilités relatives à l’informatique que nous n’avions pas développés dans le présent article mais une chose est sure son utilisation permet de sauver beaucoup plus de vie.

La Santé au Rythme

 
 
 

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne