Pour infos: Tel: +509 33 75 4646/ +509 44 41 8181 | Email: nouvel@labreve.info

Société: Femme haïtienne en République dominicaine, entre courage et déception

Après le massacre des Haïtiens en République Dominicaine par le président Rafael Léonidas Trujillo Molina, massacre connu sous le nom de persil, ayant causé des milliers de morts, les haïtiens continuent de s’installer en République dominicaine. La raison est simple : ils cherchent un mieux être, une sécurité alimentaire plus ou moins stable. En Haïti la misère bat son plein, le chômage s’installe au plus haut sommet. Encore une fois, une partie de la population se trouvera grandement affectée : il s’agira des femmes.

Jeunes et moins jeunes quittent Haïti en masse en direction du territoire voisin. Si bon nombre d’hommes quittent le pays pour travailler dans les champs de canne à sucre, dans les usines pour nourir leurs familles, les femmes n’ont pas toujours les mêmes opportunités. Elles sont le plus souvent discriminées et se font traitées de” lave boutèy”. Cette expression indique clairement qu’elles ne travaillent pas dans les usines ni dans les champs de canne à sucre mais qu’elles pratiquent de la prostitution en République dominicaine.

Ces dernières sont apparemment demandées par la gente masculine dominicaine parce qu’elles sont exotiques: bon nombre d’hommes veulent coucher avec des étrangères mais surtout parce que les femmes haïtiennes seraient connues pour savoir serrer les pénis dans leurs vagins lors de la pénétration. Ce qui procurait pas mal de plaisir et qui serait un trait propre aux femmes haïtiennes.

La situation socio-économique et politique du pays amène de nombreuses jeunes filles sur le territoire voisin quoiqu’elles subissent des propos racistes. Certaines d’entre elles voient Haïti comme une jungle à éviter. Elles préfèrent alors crier haut et fort République dominicaine à tout prix.

En même temps, chaque année, pas mal d’étudiantes décrochent leur diplôme soit en médecine, en génie civil, agronomie etc. Elles préféreront évidemment rester malgré la discrimination grandissante. Pour certaines, chaque jour est un combat car elles connaissent des multitudes d’humiliations et des propos dévalorisants.

Feguerson Thermidor

Comments

comments



Agence de Presse en Ligne